Constipation: quand vous devez, mais que vous ne pouvez pas

Qu’est-ce qui peut vous aider quand l’intestin refuse momentanément de fonctionner?

Lorsque l’on se fait un sang d’encre à la simple idée d’aller à la selle, que le ventre est ballonné, que l’on a sans cesse des flatulences et que chaque fois que l’on ressort bredouille des toilettes, on est encore plus déprimé… Les voyages, une alimentation pauvre en fibres ou le manque d’exercice physique sont les facteurs déclencheurs les plus fréquents des troubles digestifs passagers. Pour l’«intestin routinier», cela signifie, au sens propre du terme, un dur labeur, avec, pour conséquence désagréable, la constipation aiguë. Et ce, quel que soit l’âge. Les problèmes digestifs aigus ne doivent pas être une source de préoccupations. En effet, l’intestin est capable, en l’espace de quelques jours et de manière naturelle, de se remettre en ordre, grâce à un changement du mode de vie.

La constipation: l’un des troubles gastro-intestinaux les plus fréquents

Il nous arrive à tous d’avoir des selles dures ou difficiles à évacuer, à cause de problèmes digestifs. Même les bébés souffrent de maux de ventre, de gaz intestinaux et de constipation, et, à l’âge adulte également, de multiples causes peuvent provoquer une paresse au niveau du tractus gastro-intestinal. En principe, la constipation n’épargne aucune tranche d’âge. Cependant, on estime que les personnes de 60 ans et plus sont davantage susceptibles de souffrir de selles dures, de défécation irrégulière, ou de constipation passagère, voire chronique.

Le système digestif n’est pas uniquement responsable de la transformation et de l’assimilation des aliments. En raison de ses innombrables connexions nerveuses, il est également considéré comme notre «deuxième cerveau» ou comme le «centre de l’humeur», et il est donc très sensible à de nombreuses influences intérieures et extérieures. Et la constipation fait assurément partie de ces symptômes qui peuvent avoir plusieurs causes, tant physiques que psychiques. Mais comment la constipation est-elle définie du point de vue du médecin? La règle de base suivante est généralement valable: lorsque l’on va à la selle moins de trois fois par semaine, qu’il faut fournir un effort intense pour évacuer les selles et que les selles qui en résultent ont une consistance dure et grumeleuse, alors on souffre de constipation. Si celle-ci ne persiste que quelques jours et qu’elle disparaît suite à des changements apportés à la vie quotidienne, on parle alors de constipation aiguë. Toutefois, une constipation peut aussi nous accabler sur le long terme.

Quelles sont les causes qui peuvent provoquer une constipation aiguë temporaire?

  • Les voyages (rester assis longtemps, faire peu de mouvement)
  • Les difficultés d’adaptation de l’intestin suite à un changement de la routine quotidienne (p. ex. travail posté, alimentation inhabituelle, décalage horaire lors d’un voyage)
  • Une alimentation pauvre en fibres, pas assez diversifiée
  • Le manque d’exercice physique (ne pas pratiquer régulièrement du sport au quotidien)
  • Ne pas boire suffisamment durant la journée
  • Le stress et l’agitation intérieure
  • Les maladies s’accompagnant de fièvre
  • Se retenir d’aller aux toilettes

Gérer naturellement les sensations d’inconfort et la constipation

Remèdes maison pour lutter contre les symptômes d’une constipation passagère

Que ce soit chez l’adulte ou chez l’enfant, la condition essentielle d’une bonne digestion est de s’hydrater suffisamment durant la journée. Il faut boire en moyenne entre un litre et demi et deux litres par jour, sous la forme d’eau, de thé non sucré ou de jus de légumes ou de fruits.

Pour les enfants aussi, l’eau, la tisane sans sucre ou des jus dilués avec de l’eau et peu sucrés constituent les meilleures options en termes de boisson. Il peut être également judicieux de leur donner des produits laitiers légèrement acidifiés (kéfir ou yaourt nature) plutôt que du lait pur ou du cacao, mais toujours dans des quantités adaptées et seulement si les petits sont en mesure de les digérer. Lorsque les enfants ont mal au ventre et qu’ils ont des difficultés à aller aux toilettes, les parents doivent faire encore plus attention à ce qu’ils s’hydratent suffisamment.

À l’âge adulte, nombreux sont ceux qui ne jurent que par le café. On n’en boit pas que pour le plaisir, mais aussi quand on a du mal à aller à la selle, car la caféine contenue dans le café peut stimuler la digestion.

Qu’est-ce qui peut encore aider en cas de constipation occasionnelle?

Bien longue est la liste des remèdes maison visant à lutter contre l’intestin paresseux, les crampes d’estomac et les ballonnements, et contre une fréquence des selles fortement diminuée. Boire beaucoup, consommer des aliments fermentés ou contenant un peu d’acide lactique, bien mastiquer les aliments et, surtout, prendre son temps pour aller à la selle: les personnes souffrant de constipation ont à disposition de nombreuses possibilités, notamment naturelles, pour avoir elles-même le contrôle sur leur constipation, sans avoir recours à la chimie. Voici les trois conseils qui ont le plus fait leurs preuves en cas de constipation passagère:

Le matin, boire à jeun un verre d’eau tiède contenant le jus d’un citron fraîchement pressé, et masser le ventre contracté en effectuant des rotations dans le sens des aiguilles d’une montre durant quelques minutes. Cela stimule en douceur l’activité de l’intestin et peut provoquer le réflexe de la défécation au bout de quelques minutes seulement. Il est toutefois également possible que l’effet se produise avec un peu de décalage.

Ce qu’il y a de bien avec les fibres, c’est qu’elles gonflent en absorbant le liquide présent dans le tractus gastro-intestinal, augmentant ainsi le volume du bol alimentaire. Cela rend à son tour les selles plus molles et plus faciles à évacuer, ce qui réduit la constipation. Les aliments riches en fibres sont avant tout les légumes, les fruits et les céréales. Les graines de lin, les graines de psyllium ou encore le son doivent cependant toujours être consommés avec suffisamment de liquide, sinon cela ne fera qu’aggraver le problème et renforcera donc la constipation.

La paresse au quotidien peut également avoir pour conséquence un intestin qui travaille paresseusement, et c’est pourquoi on peut dire que l’exercice physique est la clé qui mène aux toilettes. S’il n’est pas nécessaire de se lancer de suite dans un marathon, pratiquer une activité régulière et adaptée à la condition physique individuelle permet non seulement d’activer la musculature et le bien-être général, mais aussi l’intestin. Le métabolisme est stimulé, le péristaltisme intestinal augmente et amorce le processus de digestion, à condition de s’hydrater suffisamment et d’avoir une alimentation saine.

Si les troubles persistent sur une plus longue période ou s’ils s’accompagnent d’autres symptômes, tels que des douleurs intenses ou de la fièvre, il faut toujours consulter le médecin de famille ou un gastroentérologue afin d’effectuer un bilan diagnostique.

Notre gamme de produits

Les médicaments innovants de votre choix.

Ce sont des médicaments. Consultez un médecin ou un pharmacien et lisez la notice d’emballage.

VALVERDE® Constipation

Comprimés pelliculés

VALVERDE® Constipation est utilisé en cas de constipation occasionnelle, susceptible de survenir p. ex. lors de voyages. Les comprimés pelliculés conviennent aux adultes et aux enfants dès l’âge de 12 ans, et peuvent être utilisés chez les enfants entre 6 et 12 ans uniquement sur prescription médicale.

VALVERDE® Constipation

Sirop

VALVERDE® Constipation peut également être utilisé sous forme de sirop en cas de constipation occasionnelle (p. ex. lors de voyages). Ce remède n’est autorisé que pour les adultes.

Trouver et acheter les produits VALVERDE®

Trouvez une pharmacie ou une droguerie près de chez vous.

Les tisanes Sidroga®, un assortiment de qualité exceptionnelle

Aux herbes ou aux plantes médicinales, des tisanes naturelles pour toute la famille.